Sebenikoro, Bamako, Mali 08h00 - 17h00
amapros2@gmail.com +223 20 29 53 95

A Propos

Our projets

Nos Projets

AACID

    Le Projet «Renforcement de la participation et de la prise de décision des femmes dans le développement de changements inclusifs et durables ayant un impact positif sur SAN dans la Commune de Mena, Région de Sikasso (Mali) est un financement de l’AACID (Agence Andaluza de Coopération Internationale al Desarrallo) à travers l’ONG Espagnole FARMAMUNDI et l’ONG AMAPROS. Il est mis en œuvre dans 13 villages de la commune rurale de Ména/cercle de Kolondiéba/région de Sikasso. Pour une durée de vingt trois (23) mois (Avril 2022 à Février 2024) avec un coût de 145.688 051 fcfa, ce projet a pour objectif général de contribuer à l’amélioration de la position des femmes dans les communautés agricoles traditionnelles dont les moyens de subsistance sont menacés par les effets des changements climatiques à travers l’augmentation de la productivité et la diversification agricoles tout en mettant l’accent sur la résilience face aux effets des changements climatiques.Ce projet est centré sur trois composantes techniques (productives, sociales et financières).Domaine productif : intrants agricoles pour une adoption des bonnes pratiques durables, pour une Nutrition équitable, formation technique des producteurs (CEAP, PM) et l’adaptation aux effets des Changements Climatiques.Domaine financier : AVEC (l’accès au crédit). Domaine Social : Nutrition (valorisation des produits locaux/Banques alimentaires, appui mutuel dans le groupe à travers la caisse de solidarité).La combinaison de ces trois dimensions a un effet multiplicateur sur les moyens de subsistance des communautés concernées en ce sens qu’elle permet d’accumuler et de diversifier les biens, le savoir et les revenus des familles et des communautés afin de renforcer la résilience des moyens d’existence. La caractéristique la plus frappante de cette initiative est le fait qu’elle favorise une méthode de travail qui permet aux communautés et surtout les personnes vulnérables d’une part d’améliorer les capacités de gestion des risques et d’autre part de mieux saisir les opportunités économiques locales.Pour cela, les ménages vulnérables y compris ceux des facilitateurs endogènes bénéficieront de l’appui et seront organisés à travers 13 Champs Ecoles Agro- pastoraux (CEAP) de 30 membres (50% femmes), et 05 périmètres maraîchers de 60 femmes chacun, pendant les vingt trois mois de l’intervention. A travers les résultats du projet, les ménages les plus vulnérables bénéficiaires du projet augmenteront leur productivité et diversification agricole, leur capacité de mise en œuvre et de gestion des initiatives économiques basées sur la production locale de l'agriculture et du maraîchage. Dans le cadre de ce projet, l’approche de résilience s’appuiera sur l’agriculture de conservation (Ecoferme), les Associations Villageoises d’Epargne et Crédit (AVEC) et la nutrition.

    Projet Inclusif/ San

      Le projet de financement inclusif des filières agricoles (Projet INCLUSIF), est une initiative de l’Etat Malien avec l’appui des partenaires financiers (FIDA, Danemark et Canada). Il vise à promouvoir la transformation durable des filières agricoles en améliorant l’inclusion financière et le partenariat économique entre acteurs depuis les groupes démunis, y compris les femmes et les jeunes, et leurs organisations, jusqu’aux petites et moyennes entreprises agricoles et agro-alimentaires. Son objectif de développement est d’accroître l'inclusion financière des petits producteurs et des Petites et moyennes entreprises (PME) agro-alimentaires au Mali. A ce jour, il couvre en sa quatrième année d’exercice, dix(10) communes d’intervention du cercle de San avec 5400 bénéficiaires environs.



      Projet Inclusif/ Kolondièba

        Le projet de financement inclusif des filières agricoles (Projet INCLUSIF), est une initiative de l’Etat Malien avec l’appui des partenaires financiers (FIDA, Danemark et Canada). Il met à l’échelle les acquis du Programme de microfinance rurale (PMR) et du Programme d’appui à la croissance économique et promotion de l’emploi stimulées par le secteur privé (PACEPEP). INCLUSIF a pour vision de promouvoir une transformation durable des filières agricoles en améliorant l’inclusion financière et le partenariat économique entre acteurs depuis les groupes démunis, y compris les femmes et les jeunes, et leurs organisations, jusqu’aux petites et moyennes entreprises agricoles et agro-alimentaires. L’objectif de développement du projet est d’accroître l'inclusion financière des petits producteurs et des Petites et moyennes entreprises (PME) agro-alimentaires au Mali. Pour toucher toutes ces cibles, le projet INCLUSIF à travers l’ONG AMAPROS apportera (i) un appui aux groupes déjà accompagnés et bancarisés sous forme d’éducation financière pour faciliter leur accès à des prêts individuels et collectifs auprès des SFD partenaires dans le cercle de Kolondièba.





        DIAKONIA/CIVSAM

          Le projet PRSC vise à Contribuer à l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre la corruption dans le domaine de l’accès aux services sociaux de base par l’entremise d’une société civile forte d’ici 2025. Il est financé par l’ONG Internationale suédoise DIAKONIA à travers le programme d’Appui à la Société Civile (CIVSAM), pour une durée de cinq (5) ans allant du 1er Janvier 2021 au 31 décembre 2025. Il est mis en œuvre dans les régions d’intervention des partenaires de Diakonia sur le programme CIVSAM (notamment les régions de Koulikoro et Ségou) et dans le District de Bamako (zone de couverture de la stratégie 2021-2025 de Diakonia) par l’Association Malienne pour la Promotion du Sahel (AMAPROS). Le PRSC a pour groupes cibles les cinq (5) ONG partenaires de Diakonia sur  le Programme CIVSAM (AMAPROS, CADJ, SDI, ODHP et WILDAF) et cinq (5) faitières d’OSC spécialisées dans le domaine des services sociaux de base (CAEPHA, CN-CIEPA, FENASCOM, COSC-EPT, COSCLCCP) soit au total 10 organisations de la société civile.

          L’OBJECTIF GLOBAL :

          Contribuer à l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre la corruption dans le domaine de l’accès aux services sociaux de base par l’entremise d’une société civile forte d’ici 2025.

          LES OBJECTIFS SPECIFIQUES :

          OS1 : Renforcer les capacités des ONGs partenaires de Diakonia sur le programme CIVSAM et des organisations de la société civile engagées dans l’amélioration de la gouvernance et la lutte contre la corruption à partir de leur analyse institutionnelle et la production d’un plan d’action issu de ce processus;

          OS2 : Appuyer les organisations de la société civile pour une plus grande implication dans l’amélioration de la gestion des Services sociaux de Base et la lutte contre la corruption à travers des actions de plaidoyer/lobbying ou des activités issues de leur diagnostic institutionnel;

          Le projet vise à atteindre deux (02) résultats:

          R1: Les capacités organisationnelles et opérationnelles de 5 faitières d’OSC et de 5 ONG partenaires de Diakonia sont renforcées;

          R2 : 5 faitières d’OSC renforcées ont mené des actions de plaidoyer/lobbying en faveur de l’accès aux services sociaux de base.





          FAO/Baraouéli

            Le projet « Appui à la résilience, la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Ségou, cercle de Barouéli » vise à améliorer les pratiques agricoles résilientes des petits producteurs (notamment les femmes et les jeunes,) la nutrition à travers le développement de chaînes de valeur des produits à haute valeur nutritive, l’autonomisation des plus vulnérables à travers les actifs productifs valorisés et adaptés de manière sensible aux changements climatiques, le renforcement des capacités et du rôle des femmes dans la prise de décision au sein des ménages et de la communauté. Financé par le Gouvernement du CANADA à travers trois (3) agences des Nations Unies (FAO, PAM et UNICEF) dans les régions de Bandiagara et de Ségou, La FAO en partenariat avec AMAPROS exécute le projet dans 16 villages des communes de Boidié et Tamani cercle de Barouéli. Les villages interventions sont :

            Commune de Boidié village de Boidié, Kamba, Kabalan, Mallé, Bokon, Bassidialandougou, Djidian et Soungola,

            Commune de Tamani village de Tamani, Garna, Toukoro, Sokoungo, Tonzougou, Bougoula, Dénincoura et Foni.

            AMAPROS mobilise et suit 1500 ménages vulnérables autours des activités de CEAP/AVEC et 80 clubs sur l’approche DIMITRA.




            Projet « Renforcement de la résilience des communautés vulnérables par l’insécurité alimentaire, la malnutrition et les effets du changement climatique dans la région de Ségou, cercle de Barouéli »

              Le projet dont la mise en œuvre est assurée par l’Association Malienne pour la Promotion du Sahel (AMAPROS), est un projet conjoint de FAO, PAM, UNICEF. Le dit projet qui a une durée de 40 mois, intervient dans 4 communes (Tamani, Boidiè, Konobougou, Sanando) et couvre 50 villages. Le projet vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables en renforçant leur résilience face aux effets du changement climatique. Pour ce faire, la Suède étant le partenaire financier, a mis à la disposition des trois agences des nations unies un montant de 23 millions de dollar. Ce montant permettra de développer et de mettre en place une approche locale, d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, d’améliorer la résilience des populations d’agriculteurs et de pasteurs. Ainsi, il sera mis en place 50 Champs Ecole Agro-pastoraux (CEAP), 50 Associations Villageoises d’Epargne et Crédit (AVEC), 130 clubs Dimitra, 6 champs agricoles scolaires, 4 petits périmètres maraichers (PPM) couplés avec l'installation de huit (08) bacs hors sol, 4 citernes de collecte et stockage d’eau pluviale, 2 bas-fonds (micro-barrages) afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés vulnérables et personnes déplacées internes dont les moyens de subsistance sont menacés par l’insécurité alimentaire, la malnutrition et les effets du changement climatique.




              PARE

                Projet d’Appui à la Rescolarisation d’Enfants suite aux attaques d’écoles dans le cercle de Macina, région de Ségou. Le projet PARE vise à assurer l’accès à une Education en Situation d’Urgence (ESU) aux enfants déscolarisés suite aux attaques des écoles par des groupes armés hostiles. Il est financé par le Conseil des Missionnaires Suédois (SMC) à travers ERIKS DEVELOPMENT Partner, pour une durée de trois ans allant du 1 er novembre 2020 au 31 décembre 2023. Il est mis en œuvre dans 10 écoles des communes rurales de Monimpébougou, Macina et Boky-Wèrè dans le cercle de Macina, région de Ségou les plus affectées par la crise sécuritaire par l’Association Malienne pour la Promotion du Sahel (AMAPROS) avec la participation des détenteurs de droits ; les responsables moraux des droits de l’enfant et les responsables légaux des droits de l’enfant. Le PARE a pour groupes cibles 1481 enfants dont 640 filles et 841 garçons en âge d’aller à l’école provenant des villages cibles.




                FOCAD/2021

                  Promotion du droit à l'autonomie économique des femmes productrices dans 10 communautés rurales du Cercle de Koulikoro (région de Koulikoro, Mali). Démarré en Avril 2022, pour une durée de 24 mois le projet « Promotion du Droit à l’Autonomie Economique des Femmes Productrices dans 10 communautés rurales du Cercle de Koulikoro est un financement de FOCAD à travers l’ONG Espagnole FARMAMUNDI et est mis en œuvre par l’ONG AMAPROS. Son objectif Général est de contribuer à l'éradication de la discrimination basée sur le genre dans l'exercice des Droits Economique, Social et Culturel (DESC) des femmes et des filles dans les zones rurales du Mali. Il intervient dans 10 villages de quatre communes du cercle de Koulikoro : commune rurale du Méguétan (Tolomadio, Gouni et Maféya), commune rurale de Koula (Koula, Bodo et Fassa), commune rurale de Doumba (Doumba et Kossaba), commune rurale de Tougouni (Tougouni et Moba). Le renforcement des capacités des femmes en techniques de conservation et de transformation des produits agricoles, la mise en place des champs écoles agro pastorales (CEAP), la construction des magasins de stockages et dotation en céréales, l’appui en volailles et caprins, la mise en place des Associations Villageoise d’Epargne et de Crédit (AVEC) sont parmi les activités à réaliser pour atteindre l’objectif du projet.




                  BIZKAIA

                    Projet : « Soutien à l'exercice des droits économiques des femmes adultes de 10 communautés affectées par les changements climatiques dans les communes de Siribala, Sirifila Boundy et Niono, Cercle de Niono (Région de Ségou, Mali) ». Le projet BIZKAIA a été exécuté du 1 er janvier 2022 au 31 Décembre 2022, dans les villages de : Foabougou, Km 20 (Commune de Niono), Siengo, ND2 Sangaréla, Niobougou B1 (Commune de Sirifila boundy), Siribala coro, Siribala coura, Kanabougou, Hèrèmakono, Kanto wèrè (Commune de Siribala). Sa mise en œuvre s’inscrivait dans le cadre du renforcement de la résilience des communautés face aux effets du changement climatique. Le Cercle de Niono, à l’instar d’autres cercles du Mali a été identifié comme vulnérable aux effets du changement climatique. C’est dans l’objectif de reduire cette vulnerabilité que ce projet a été initié. Les actions menées au cours de sa mise en œuvre ont été axées sur l’autonomisation économique et financière des femmes, avec un focus mis sur les droits humains en générale, et les droits des femmes en particulier. Sa mise en œuvre a été assurée par AMAPROS, avec la collaboration technique de L’ONG Espagnole FARMAMUNDI, sur financement du Conseil Provincial de Biscaye (BIZKAIA).



                    PRO/ARIDES

                      Le Programme Agroalimentaire pour la Résilience Intégrée et le Développement Économique du Sahel (Pro-ARIDES) est un programme dont le budget s’élève à 100 millions d’euros, financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères et mis en œuvre de janvier 2021 à décembre 2030 par les quatre partenaires du consortium, SNV (Chef de file), CARE, Wageningen Université & Research (WUR) et l'Institut Royal des Tropiques (KIT). Le Pro-ARIDES intervient dans la zone soudano sahélienne du Burkina Faso, du Mali et du Niger, en se concentrant sur les régions où les moyens de subsistance agricoles et pastoraux se rencontrent. Le Pro-ARIDES a pour objectif de « contribuer à une résilience, une sécurité alimentaire et des revenus des ménages agricoles et (agro)pastoraux accrus dans la zone soudano-sahélienne du Burkina Faso, du Mali et du Niger, grâce à des institutions et organisations décentralisées efficaces pour une prestation de services, gestion des ressources naturelles et des terres et un développement économique local améliorés ».



                      PNUD

                        Projet « Sensibilisation et Mobilisation des jeunes pour leur engagement dans le processus de transition politique et électoral et la lutte contre la consommation des stupéfiants et la drogue dans les régions de Ségou et San». Le projet d’appui à la transition vise à Contribuer au renforcement des capacités des jeunes (Filles et Garçons) sur leur engagement politique dans le cadre du processus de transition politique et électoral et de la lutte contre la consommation des stupéfiants et de la drogue. Il est financé par Financé par l’Union Européenne (UE) à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour une durée de cinq (05) mois allant du 1er Février 2023 au 30 juin 2023, suite au retard accusé dans la mise à disposition des fonds, un avenant de trois (03) mois allant de (Juillet-Août-Septembre 2023) sans incidence budgétaire a été signé entre le PNUD et AMAPROS pour parachever les activités restantes. Le Projet est mis en œuvre par l’Association Malienne pour la Promotion du Sahel (AMAPROS) dans les régions de Ségou (Cercle de Ségou) et de San (Cercles de San et Tominian). Il cible les jeunes de 18 à 40 ans à travers les activités de sensibilisation et de renforcements de leurs capacités. Il couvre six (6) communes (Sebougou, Konodimini dans le cercle de Ségou, San et Djéguéna dans le cercle de San, Tominian et Fangasso dans le cercle de Tominian. Vingt (20) villages des cercles de Ségou, San et de Tominian et a pour groupe cible, 2000 Jeunes dont 700 filles.



                        PARF CC

                          Projet d’Appui au renforcement de la Résilience de 600 ménages des Réseaux de Groupements de Femmes dans six communes de la région de SEGOU, par l’Adaptation de leur système de production agro-sylvo-pastorale aux Effets des Changements Climatiques PARF-CC » Ce projet a été réalisé dans quatre communes du cercle de Ségou et deux communes du cercle de San qui sont situées dans la zone soudano-sahélienne. Le projet a travaillé directement avec 600 ménages ressortissants de 120 groupements constitué chacun de 35 membres dont 20 femmes et 15 hommes.Pour cela, le projet identifia 60villages et 2 groupements mixtes par village soit 120 groupements au total à travers les réseaux de groupements existants dans chaque commune. Dans chaque village, 10 bénéficiaires directs dont 6 femmes et 4 hommes seront ciblés. Ainsi le nombre total de bénéficiaire indirect s'élève à 4200 membres dont 2400 femmes et 1800 hommes.Cinq (05) technologies DRS/CES ciblées contribueront à la restauration et à la fertilité des sols



                          PAM Sikasso

                            PROJET D’APPUI AU RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE DES COMMUNAUTES VULNERABLES AFFECTEESPAR L’INSECURITE ALIMENTAIRE, LA MALNUTRITION ET LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LA REGION DE SIKASSO



                            SNV

                              Le Programme de Gouvernance Locale Redevable Plus est initié par 4 ONG Néerlandaises qui sont : SNV, CORDAID, OXFAM et V4T pour une durée de 5 ans allant d’Avril 2021 à Mars 2026 dans les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao/Ménaka selon l’ancien découpage et couvre 240 communes. Il est financé par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali. L’AMAPROS en partenariat avec la SNV met en œuvre le programme dans les 37 communes des cercles de San et Tominian. Le PGLR + vise l’objectif global de Renforcer le contrat social entre les acteurs communaux pour une gouvernance inclusive des affaires publiques. Son approche est d’Accompagner la Jeunesse (effectif genré) à devenir un acteur déclencheur d’une gouvernance inclusive et d’un contrat social équilibré entre les citoyens et les responsables publics locaux, formels et informels, par des stratégies de renforcement de capacités, de dialogue et de collaboration. Pour nos deux cercles, nous travaillons à renforcer les capacités en gouvernance de 1222 jeunes leaders, 37 mairies, 49 ASACO, 533 AUEP sans oublier les Conseils Communaux de la Jeunesse, les CAFO et les services techniques pour plus de transparence et de redevabilité dans les affaires publiques. Le PGLR+, c’est aussi l’appui à l’emploi et la formation professionnelle des jeunes. Les valeurs et principes du programme : - Les valeurs : Civisme, civilité et solidarité pour les citoyens et citoyennes. - Les principes : Transparence, redevabilité et intégrité pour les responsables publics. Le Programme de Gouvernance Locale Redevable Plus s’appuie sur 4 axes de Changement pour l’atteinte de l’objectif global qui sont : - Axe de changement 1 : Elargissement d’un mouvement de citoyens-nes : ▪ Opérationnalisation des maisons des jeunes, ▪ Formation des jeunes sur les modules de la décentralisation et la gouvernance, le leadership, genre et inclusion sociale… ▪ Autonomisation des jeunes(h/f) : appui financier et formation professionnelle ; leur implication dans les prises de décisions ; - Axe de changement 2 : Augmentation de la transparence et la redevabilité des responsables publics et de la vie associative : ⁠▪ Appui à la tenue des espaces de redevabilité des mairies, ASACO et AUEP et des cadres d’échange et de concertation entre acteurs communaux, ▪ L’organisation des concours de transparence entre les communes et entre les OGSP (ASACO et AUEP) ; - Axe de changement 3 : Amélioration de la performance des responsables publics dans la gestion des affaires et l’accomplissement des devoirs des citoyens-nes ; ▪ Renforcement de capacités des responsables publics locaux sur les modules de décentralisation, la gouvernance, la prévention et gestion des conflits ; - Axe de changement 4 : Institutionnalisation de l’approche et sa mise à l’échelle : ▪ L’adoption de l’approche PGLR+ par les associations de base des jeunes leaders, les organes de gestion des affaires publiques au niveau commune, local, régional et national.



                              DIAKONIA/MUSIC AID

                                Le Programme Agroalimentaire pour la Résilience Intégrée et le Développement Économique du Sahel (Pro-ARIDES) est un programme dont le budget s’élève à 100 millions d’euros, financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères et mis en œuvre de janvier 2021 à décembre 2030 par les quatre partenaires du consortium, SNV (Chef de file), CARE, Wageningen Université & Research (WUR) et l'Institut Royal des Tropiques (KIT). Le Pro-ARIDES intervient dans la zone soudano sahélienne du Burkina Faso, du Mali et du Niger, en se concentrant sur les régions où les moyens de subsistance agricoles et pastoraux se rencontrent. Le Pro-ARIDES a pour objectif de « contribuer à une résilience, une sécurité alimentaire et des revenus des ménages agricoles et (agro)pastoraux accrus dans la zone soudano-sahélienne du Burkina Faso, du Mali et du Niger, grâce à des institutions et organisations décentralisées efficaces pour une prestation de services, gestion des ressources naturelles et des terres et un développement économique local améliorés ».



                                PAM/SEGOU

                                  Programme conjoint FAO-PAM-UNICEF (Suède) « RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE DES COMMUNAUTES VULNERABLES PAR L’INSECURITE ALIMENTAIRE, LA MALNUTRITION ET LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE »



                                  PGLR

                                    Programme de Gouvernance Locale Redevable.

                                    SNV

                                      Programme de Gouvernance Locale Redevable (PGLR+)

                                      FOCAD/2020

                                        Renforcement de la participation des femmes au développement de stratégies communautaires pour l'amélioration de la SAN dans la commune de Kebila (région de Sikasso, Mali) avec un accent sur la durabilité environnementale et l'égalité des sexes.

                                        CORDAID

                                          Projet d’Appui à l’Accès à l’Education des Enfants Affectés par la Crise Sécuritaire dans les Académies d’Enseignement (AE) des régions de Ségou et Mopti (PAEACS) au Mali.



                                          CARE-MALI

                                            Projet Multiple CRISIS RESPONSE PROJECT (RMC).


                                            MKH

                                              Présentation du projet : Promotion de la résilience des femmes face aux effets des changements climatiques et leurs droits d’accès aux ressources de production.



                                              RIDAP

                                                Le projet « Résilience Inclusive et Durables des agriculteurs et des pasteurs du Mali(RIDAP) » est un projet de promotion des droits fondamentaux, en particulier le droit à l’alimentation, des communautés d’agriculteurs et pasteurs (et notamment des femmes et des jeunes).

                                                PAECP

                                                  Le Programme d’Appui à l’Education Civique et Politique des populations de six cercles des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou (PAECP) s’inscrit dans le cadre de l’appel à proposition lancé par la Délégation de l’Union Européenne au Mali en lien avec l’Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH) et relatif à la Promotion des droits de l'Homme, de l'Etat de Droit et du processus démocratique.

                                                  Our Team

                                                  Notre Equipe

                                                  Salikou Ouattara


                                                  Arouna Dao

                                                  Responsable des Finances

                                                  Assan Coulibaly

                                                  Secrétaire

                                                  Oumar Coulibaly

                                                  Chargé des Ressources Humaines

                                                  Brahima Kone

                                                  Coordinateur Projet Inclusif

                                                  Dr N'Golo Bagayoko

                                                  Chargé de Suivi

                                                  Yaya Boire

                                                  Coordinateur Projet CIVSAM

                                                  Niewo Awa Bangaly

                                                  Assistante Comptable

                                                  Issaka Diallo

                                                  Chauffeur

                                                  Mamadou I Coulibaly

                                                  Chauffeur

                                                  Tamba Konare

                                                  Vaguemestre

                                                  Actualités